Malcolm X – Le blanc libéral et le blanc conservateur

Les mots suivants sont extraits d’un discours de Malcolm X en 1963 dans lequel l’icône de la cause noire compare le politicien « blanc conservateur » et le « blanc libéral/progressiste ».

Annotation n°1 : la locution « white liberal » a ici été traduite par « blanc libéral », le terme libéral ayant ici le sens premier de ‘progressiste’ et englobe plusieurs composantes du libéralisme, en premier lieu le libéralisme moral et sociétal.

Annotation n°2 : le terme de « white/blanc » n’a ici aucune connotation raciste ou haineuse et doit être rattaché à son contexte.

‘Le blanc libéral ne diffère du blanc conservateur que d’une seule façon : le blanc libéral est plus fourbe, plus hypocrite que le conservateur. Les 2 veulent le pouvoir, mais le blanc libéral est celui qui a perfectionné l’art de se faire passer pour l’ami et le bienfaiteur du noir.

En gagnant le soutien et l’amitié du noir, le blanc libéral est en mesure d’utiliser le noir comme un pion, ou une arme dans ce match de football politique, qui fait constamment rage entre les blancs libéraux et les blancs conservateurs.

Le noir américain n’est rien d’autre qu’un ballon de foot politique, et le blanc libéral contrôle cette balle au travers de ruses, de belles paroles, de fausses promesses d’intégration et de droits civiques. […]

Le noir américain n’est rien d’autre qu’un ballon de foot politique, et le blanc libéral contrôle cette balle au travers de ruses, de belles paroles, de fausses promesses d’intégration et de droits civiques.

Malcolm X

Les blancs conservateurs ne sont pas non plus amis des noirs, mais ils n’essaient pas de le cacher. Ils sont comme des loups ; ils montrent les dents dans un grognement qui garde le noir toujours sur ses gardes vis-à-vis d’eux.

Malcolm X blanc
Le blanc libéral & le blanc conservateur selon Malcolm X

Mais les blancs libéraux sont des renards, qui montrent aussi leurs dents au nègre mais font semblant de sourire. Les blancs libéraux sont plus dangereux que les conservateurs ; ils attirent le noir, et alors que le noir fuit le loup qui grogne, il s’enfuit dans la gueule ouverte du souriant renard.

Les deux sont des canidés ; peu importe celui en lequel le noir place sa confiance, il ne finit jamais à la Maison Blanche, toujours dans la niche.’

Malcolm X, 1963

Dans un autre discours, dont nous vous proposons l’extrait vidéo traduit ci-dessous, le Black Shining Prince qualifie ces mêmes politiciens blancs libéraux/progressistes de « chose la plus dangereuse dans l’hémisphère occidental tout entier » :

N’oubliez pas de vous abonner pour aider au référencement, merci !

Annexes

Extrait audio ‘The white liberal and the white conservative’ disponible en anglais ici

Discours entier duquel est tiré l’extrait disponible en anglais ici

Articles recommandés

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires